Biographie

Je suis née à Amsterdam aux Pays-Bas en 1961. Par curiosité je me suis passionnée pour l’apprentissage et le développement dès mon plus jeune âge. Cela m’a amenée à vivre un parcours très varié, où mes études et mes expériences professionnelles m'ont toujours montré de nouvelles voies.

Après le lycée, j’ai fait une course de base en histoire et un baccalauréat en philosophie à Groningue, aux Pays-Bas. Parce que ces formations n’étaient pas assez concrètes pour moi et que je manquais d’un travail collectif avec d’autres personnes, je suis passée à l’Académie pour l’Expression et la Communication de Leeuwarden aux Pays-Bas. Ici, j’ai passé mon maîtrise d’Expression et de Théâtre. Cette formation m’a conduite vers une autre, cette fois en tant que thérapeute Gestalt.

Entre temps, j’ai été attirée par la branche spirituelle du féminisme et je me suis immergée dans la spiritualité et le travail de la Déesse. Enfin j’ai reçu une initiation spontanée en tant que prêtresse de la Déesse au Glastonbury Tor en Angleterre. C’était ma première initiation en tant que chamane en 2003. C’est ici que j’ai reçu mon nom spirituel de la grande prêtresse d’Avalon, Maria Brigitte, d’après les prénoms de ma grand-mère et ma mère.

En 1995, j’ai été apprentie chez Searching Deer Jan Prins, un chamane du Son de Groningen aux Pays-Bas. Grâce à lui, j’ai connu son professeur, Joska Soos, un chamane héritier de la tradition hongroise. Ils m’ont appris à utiliser le son de la voix, du tambour, du hochet, des bois chantants, de l’eau, du vent, du feu, de la terre et du corps de manière chamanique. J’ai aussi appris à travailler avec les voyages chamaniques, les techniques chamaniques et le travail énergétique.

De Sheila Ahlig, femme médecin d’Amérique du Nord, j’ai appris à travailler avec des objets rituels, notamment avec des plumes, des hochets, des pierres et des minéraux.

J’ai développé le « Light Work » en contact avec Tetsiea Blijham, médium néerlandaise bien connue. Elle est Lightworker et une de mes anciennes élèves.

J’ai également suivi une formation de professeur d’éducation primaire et secondaire (professeur de néerlandais). Et parce qu’à un moment donné je ne pouvais plus supporter le système scolaire néerlandais traditionnel, j’ai créé ma propre entreprise pour aider les adolescents. J’ai travaillé dans une « École Démocratique » et avec des adolescents difficiles et des adolescents présentant des aspectes du spectre du syndrome de l'autisme.

Bien qu’ayant obtenu toutes sortes de diplômes, je n’y attache pas beaucoup de valeur. Obtenir un morceau de papier est très différent de maîtriser réellement les connaissances et les compétences qu’une formation peut représenter.
En tant qu’éternelle étudiante, j’apprends de tout et de tous ceux qui m’entourent, de notre Mère Nature, des rencontres fortuites, des échecs et des personnes particulières que je rencontre. Et il n’existe pas de diplôme pour cela!